Ford Blanquefort : une fermeture prévue et annoncée !

Publié le

Communiqué de Grégoire de Fournas, conseiller départemental de la Gironde et secrétaire départemental adjoint du FN 33.

La direction de Ford a donc annoncé officiellement qu’elle comptait abandonner l’usine de Blanquefort et ses 900 emplois directs laissant aux pouvoirs publics le soin de trouver une solution pour garantir la pérennité de cette usine.

Il y a un an jour pour jour, j’avais annoncé l’hypothèse plus que probable de la fermeture de Blanquefort, me valant pour cela les critiques les plus virulentes de madame Got, alors député de la circonscription concernée, assurant que l’avenir de Ford était pérennisé. Bravo madame Got pour ce mensonge supplémentaire en pleine période électorale !

50 millions d’euros d’argent public auront pourtant été versés par les collectivités locales pour faire tenir seulement 5 ans de plus cette usine.

La France ne produit seulement que le tiers des voitures vendues dans notre pays. Pour sauver l’usine de Blanquefort, il faut sauver l’automobile française en protégeant nos frontières de la concurrence étrangère intenable pour nos usines françaises !

Sortir du dogme du libre-échange, voilà une proposition pour monsieur Simian, bien silencieux sur ce dossier depuis son élection comme député LREM du Médoc.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article